Votre partenaire en finition d'impression.
Panier d'achats 0
Connexion / Inscription
France / français
Tous Communiqués de presse Événements Dans les médias Témoignages Partenariats fructueux Études de cas Récompenses
Toutes les études de cas
25 avril 2016
France

La SNCF : un centre d’impression unique pour informer 1 milliard de passagers par an Imprimer E-mail Linked In Tweeter Partager

Quelques chiffres sur une entreprise dont tout le monde utilise les services ou du moins connait : la SNCF. Une société qui transporte à la fois des voyageurs et des marchandises et gère aussi toute l’infrastructure ferroviaire. En 2015, le réseau ferré de la SNCF comptait environ 30 000 km de lignes pour 149 500 salariés. Elle fait circuler en moyenne 14 000 trains par jour et transporte 1 milliard de personnes par an. Du costaud. Idem pour l’impression.

La SNCF compte 25 centres de reprographie en France. Paris abrite la plus grande unité d’impression. Elle couvre la France entière. La caractéristique de son parc ? L’offset a fait place au numérique.

M. Bouniol, responsable de fabrication à la SNCF : « notre collaboration avec C.P. Bourg France a démarré en 2010. Notre choix s’est porté sur une endosseuse (BB3002) et une unité de brochage en ligne avec deux tours d’assemblage. Depuis, cette unité a été remplacée par la nouvelle version : BM-e en ligne avec deux assembleuses BST-e ».

Deux raisons décisives ont justifié notre choix dans ces machines de façonnage :

  1. L’ergonomie des machines C.P. Bourg :
    M. Bouniol : « l’écran tactile est unique, en couleur et est très simple d’utilisation. Tout se fait grâce à lui. C’est très important. Nos opérateurs sont en effet de moins en moins des professionnels issus du monde de l’imprimerie. La convivialité de l’écran permet aussi une polyvalence sur le personnel.
    Toujours en termes d’ergonomie, vos machines ont l’avantage d’être surélevées et automatisées. Nos opérateurs doivent beaucoup moins se baisser. Fini le risque d’avoir mal au dos pour faire certains réglages ».
  2. L’avancée technologique :
    Ces machines offrent le traitement de plus grands formats papier. Cela nous permet de proposer des brochures à la fois plus grandes ou surtout plus petites.
    Par ailleurs, comme dans tout atelier repro, il y a souvent beaucoup de poussières. Grâce à la technologie d’ultrason, il y a beaucoup moins de problèmes de détection de double-feuillles dans la BST-e.

La plus-value ?

« Grâce à la nouvelle ligne de brochage C.P. Bourg, l’imprimerie de la SNCF doit beaucoup moins sous-traiter. Chez nous, l’assemblage est désormais numérique. Le flux d’impression s’est vraiment amélioré. Aujourd’hui, charger, insérer, imprimer, assembler se fait à plus de 4/5.000 jeux/heure en temps masqué. Le temps de production est divisé par 4 » déclare M. Bouniol.

« Et le BB3002, de son côté, est très facile d’utilisation. Très satisfaisant » ajoute M. Bouniol.

Votre avis sur le service après-vente ?

« A la SNCF, on a commencé avec l’endosseuse BB3002, puis continué à acheter d’autres produits C.P. Bourg. Pourquoi ? Parce qu’on est satisfait du service après-vente et du contact avec l’équipe C.P. Bourg France. Un mot pour les caractériser : qualité. Que ce soit une aide par téléphone ou un déplacement du service technique, ils sont très rapides et efficaces » conclut M. Bouniol.

Droit d'auteur © 2022 C.P. Bourg. Tous droits réservés. - Juridique - Politique de confidentialité - Version mobile - Accès fournisseur - Mon C.P. Bourg